Valeur Prévoyance Plus

marché particuliers

Un capital pour vos proches en cas de décès

La garantie du versement d’un capital décès à vos proches. Vous choisissez librement le montant du capital décès entre 101 000 € et 3 000 000 € ainsi que les personnes qui en bénéficieront à votre décès. Toutes les sommes versées sont exonérées d’impôt sur le revenu (1) .

Un contrat évolutif

Votre contrat Valeur Prévoyance Plus s’adapte à votre situation personnelle. A tout moment, vous pouvez modifier le montant du capital décès, le nom des bénéficiaires (2) , les options et le rythme de vos versements.

Vous voulez en savoir plus ? Nos conseillers sont disponibles en ligne, par téléphone ou en agence. C'est vous qui décidez où, quand, comment !
Contactez-nous

(1) Dans les limites fixées par la réglementation (article 757 B et article 990 I du Code Général des Impôts).
(2) Sous réserve que le précédent bénéficiaire n’ait pas accepté le bénéfice du contrat.
Descriptif détaillé

Pour qui ?

Pour toutes les personnes de 18 à 64 ans inclus.

A quoi sert Valeur Prévoyance Plus?

Valeur Prévoyance Plus est un contrat d’assurance décès. Il prévoit le versement d’un capital à vos proches en cas de décès ou à vous-même en cas de perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA).
Ce capital leur permettra de faire face aux frais immédiats si vous veniez à disparaître (alors que les comptes bancaires et les produits d’épargne bancaires sont souvent bloqués jusqu’au règlement de la succession) et de pouvoir envisager l’avenir sereinement.

Ce capital va permettre de protéger son patrimoine et d’en faciliter sa transmission.

Un contrat d’assurance décès sur mesure

  • Un capital décès entre 101 000 € et 3 000 000 €
    C’est vous qui fixez le montant du capital décès en fonction de votre situation personnelle et de votre patrimoine.
  • Le choix des bénéficiaires
    Vous choisissez librement le ou les bénéficiaires du contrat Valeur Prévoyance Plus : conjoint, enfants, parents, amis… En cas de décès, ces personnes recevront le capital décès que vous avez choisi.

    En cas de perte totale et irréversible d’autonomie, c’est vous-même qui percevrez ce capital.

  • Des cotisations à votre rythme
    Le montant de votre cotisation est calculé en fonction du capital décès, de votre âge, de votre profession et des options choisies. De manière générale, ce montant est faible comparé au capital. En effet, avec Valeur Prévoyance Plus, il s’agit d’assurer un risque et non de se constituer un capital par des versements.

    La cotisation est annuelle, mais vous pouvez choisir d'en fractionner le règlement tous les mois, tous les trimestres ou tous les semestres.

  • Les formalités d’adhésion
    Pour déterminer la cotisation, vous devez vous soumettre à des formalités médicales en fonction de votre âge et du capital à garantir.

    Pour ces formalités vous pouvez choisir le service apporté par le réseau ARM (Association pour le Risque Médical), un organisme qui regroupe au sein de cliniques ou d'établissements des médecins. Dans ce lieu unique tous les spécialistes sont disponibles pour pratiquer tous les examens médicaux nécessaires aux demandes de précisions de sociétés d'assurances. Les résultats leur sont directement communiqués. Cela facilite donc les démarches des assurés et de plus c'est gratuit.

Le Crédit Agricole vous conseille
Votre conseiller Crédit Agricole peut vous aider à estimer le montant de votre capital garanti. N'hésitez pas à le contacter.
En cas de décès, vos proches seront conseillés sur les démarches à suivre. Le versement du capital garanti sera ainsi facilité.

Un contrat évolutif

A tout moment, vous pouvez :
- modifier le nom des bénéficiaires désignés lors de votre adhésion (1) ,
- augmenter ou diminuer le montant du capital décès,
- souscrire ou modifier des options,
- changer le rythme de vos versements.

Des options pour renforcer le capital décès

  • La « garantie complémentaire accident »
    Cette garantie permet de compléter le montant du capital qui sera versé aux bénéficiaires en cas de décès par accident.
    - Décès par accident : Le montant du capital supplémentaire sera égal au capital de base sans pouvoir excéder 160 000 euros.
    - Décès par accident de la circulation : Le montant du capital supplémentaire sera égal au double du capital de base sans pouvoir excéder 320 000 euros.
  • La « revalorisation du capital »
    Avec cette option, le montant du capital décès et la cotisation correspondante suivront alors l’augmentation du coût de la vie, en fonction de l’évolution du plafond de la Sécurité sociale.

Une fiscalité avantageuse pour vos proches

  • Impôt sur le revenu
    Le capital versé aux bénéficiaires en cas de décès ou à vous-même, en cas de Perte Totale et Irréversible d’Autonomie (PTIA), n’est pas soumis à l’impôt sur le revenu.
  • Droits de succession
    Le bénéficiaire est exonéré de tous droits de succession et de taxe sur les capitaux décès s'il est :
    -le conjoint ou le partenaire de PACS de l'assuré(2) ,
    -le frère ou la sœur de l'assuré à condition qu'il soit célibataire, veuf, divorcé ou séparé de corps, âgé de plus de 50 ans ou infirme et vivant depuis plus de 5 ans avec l'assuré(2) .
    Les capitaux décès versés à tout autre bénéficiaire sont exonérés sous certaines conditions :
    -Pour les cotisations versées avant votre 70e anniversaire
    La dernière cotisation annuelle est assujettie à une taxe forfaitaire de 20% après abattement de 152 500 euros(3) . Cet abattement s'applique par bénéficiaire pour l'ensemble des contrats d'assurance détenus par l'assuré décédé.
    -Pour les cotisations versées après votre 70e anniversaire
    La dernière cotisation annuelle est soumise aux droits de succession selon le degré de parenté existant entre le bénéficiaire et l'assuré décédé, après un abattement de 30 500 euros, tous contrats d'assurance et tous bénéficiaires confondus(4) .
  • Impôt de Solidarité sur la Fortune
    Si vous êtes soumis à l’Impôt de Solidarité sur la Fortune, Valeur Prévoyance Plus étant un contrat non rachetable, seules les cotisations versées après l’âge de 70 ans doivent être incluses, chaque année, dans l’assiette de calcul de cet impôt.

Choisissez l’assurance décès qui correspond à vos besoins
> Comparer les assurances Valeur Prévoyance et Initial Valeur Prévoyance Flash.

(1) Sous réserve que le précédent bénéficiaire n’ait pas accepté le bénéfice du contrat
(2) Loi TEPA 2007
(3) Article 990 I du Code Général des Impôts
(4) Article 757 B du Code Général des Impôts
Renseignez-vous auprès de votre conseiller pour connaître les conditions de cette offre dans notre Caisse Régionale de Crédit Agricole.
Questions-Réponses

Je viens de tomber gravement malade, un an après avoir adhéré au contrat. Mon adhésion sera-t-elle tout de même renouvelée ?

Oui, votre adhésion se renouvelle automatiquement chaque année, quelle que soit l'évolution de votre état de santé.

J’ai adhéré au contrat Valeur Prévoyance Plus il y a 2 ans. Puis-je encore résilier mon adhésion ?

Oui, la résiliation est possible à tout moment. Il vous suffit d’envoyer une lettre recommandée au minimum 30 jours avant la date d'échéance.

Puis changer le ou les bénéficiaire(s) du capital décès ?

Oui, tant que le bénéficiaire n’a pas accepté, vous pouvez à tout moment changer le ou les bénéficiaires de la garantie capital décès. Le capital décès peut d'ailleurs être réparti entre plusieurs bénéficiaires.

Quand est-ce que les garanties de mon adhésion arrivent à terme ?

La garantie décès prend fin à l’échéance précédant le 75e anniversaire de l’assuré.

Pour la perte totale et irréversible d’autonomie, la garantie prend fin au 60e anniversaire de l’assuré.

Si je ne décède pas avant 75 ans, n’est-il pas plus intéressant de souscrire une assurance vie ?

L’assurance en cas de décès n’a pas le même objectif que l’assurance en cas de vie. Cette dernière sert avant tout à constituer un capital pour soi même, versé à un bénéficiaire en cas de décès avant le terme du contrat. En règle générale, ce capital est constitué par les versements et les intérêts qu’ils produisent. L’assurance décès, elle, demande un investissement beaucoup moins important. L’assuré paye des cotisations, qui permettront à ses proches, en cas de décès, de recevoir un capital prédéfini.

Qu’est-ce que la Perte Totale et Irréversible d’Autonomie (PTIA) ?

On parle de PTIA lorsqu’une personne, suite à un accident ou une maladie grave, se retrouve dans l’obligation d’accomplir l’ensemble des actes ordinaires de la vie (se nourrir, se laver, s’habiller, se déplacer) avec l’aide d’une tierce personne et est définitivement incapable de se livrer à une activité rémunérée.

L'essentiel